Sur la route de nos appartements, plus ou moins luxueux, des individus vivent dans la rue, comme des animaux. Même si beaucoup les voient, à un moment ou à un autre, nous n'y prêtons même plus attention. Nous refusons presque leur existence, préservant ainsi notre illusion de bonheur personnel.

Mais que pouvons-nous faire ? Pour ma part je pense que c'est aux pouvoirs publics d'agir. Une société ne peut laisser ces sujets dans le caniveau ! Le logement est un besoin vital, un droit de l'Homme primordial, au même titre d'ailleurs que devraient l'être l'eau et la nourriture.

Et pourtant, chaque hiver emporte avec lui des Hommes au sang déjà glacé de leur vivant...

Dans un carton. . .
Sur un escalier. . .
Sur une bouche de métro. . .